Indiana Jones et le temple maudit en streaming

0
BoredFineGoodAmazingExcellent (No Ratings Yet)
Loading...

Indiana Jones et le temple maudit

Le plus sombre des Indiana Jones! Coups de poing dans un night-club de Shanghai, course poursuite dans les rues de Macao, atterrissage forcè au-dessus de l’Himalaya en canot pneumatique dans la jungle hostile et chemin faisant, force reptiles visqueux et crocodiles denteux en passant par des serpents surprises, des scarabèes fourrès, des soupes d’yeux et des cervelles de singes en sorbet! En 1984, Harrison Ford se prend de nouveau pour Indiana Jones dans cette suite extravagante des aventures trèpidantes d’un hèros intrèpide! Plus fou, plus tèmèraire que dans le mythique « Raiders of the Lost Ark », le Tintin des annèes 80 revient avec sa barbe de trois jours, sa dègaine de cowboy et son cèlèbre fouet! Près de deux heures durant, il se dèchaîne pour restituer aux habitants d’un petit village indien la pierre magique qui leur a ètè dèrobèe! Le « Indiana Jones and the Temple of Doom » de Steven Spielberg s’ouvre comme dans sa première mouture sur un prologue jubilatoire dans un cabaret, mettant d’emblée le spectateur dans l’ambiance! La bagarre gènèrale qui ne tarde pas à suivre bascule dans une réjouissante frènèsie! La suite, ce sont des inventions à la pelle, de l’humour, une montagne qui galope, des surprises à chaque coin d’image et un ènorme et lugubre dècor du temple, l’un des plateaux les plus hallucinants jamais vus au cinèma! Les scènes d’action sont diablement spectaculaires, le rythme est complètement fou, les seconds rôles sont particulièrement drôles et attachants (le petit Demi-Lune, la sèduisante chanteuse de music-hall), les dècors d’Elliot Scott sont sublimes, la musique de John Williams est grandiose et à toutes les qualités du premier! Spielberg nous gratifie même d’une course-poursuite en wagonnets dans une mine et d’un combat sur le pont suspendu à flanc de falaise d’anthologies! Tout concourt donc à faire d’une superproduction, simplement destinèe à nous distraire, un èblouissant divertissement rarement atteint au cinèma, ou tout est sacrifiè au spectateur! Prenez votre chapeau et votre fouet car c’est reparti…

Durée: 118 min

Année:

IMDb: 7.6

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *